Et si nous nous écoutions de nouveau et qu’en observant simplement cette nature composée de la faune, de la flore, des astres, des nuages, des rivières, de la mer, des montagnes,… nous reprenions contact avec nous-mêmes et notre moi profond.
Notre instinct et notre intuition reprendraient ainsi leurs justes places ; l’humain oubliant trop souvent qu’il est lui-même un animal.

lire plus